You are currently viewing Le Costa Rica, foyer du tourisme équitable

Le Costa Rica, foyer du tourisme équitable

Appelé aussi pays de la Pura Vida, le Costa Rica est l’un des rares pays au monde à accorder une importance capitale à la politique environnementale. Cette politique lui a fait un pays phare en matière d’écologie. Il a démontré son savoir-faire de promoteur de développement économique et touristique tout en préservant la nature qui donne ainsi lieu au tourisme équitable

Reconnaissance internationale

En 2019, le Costa Rica a été choisi par l’ONU Champion de la Terre grâce à ses efforts inlassables visant à réduire le réchauffement climatique. En fait, c’est une distinction honorifique octroyée par la communauté internationale à un pays qui fait preuve de leadership écologiste.

La politique écologique du pays

Actuellement, le Costa Rica peut se targuer d’avoir réussi à recouvrir la moitié de son territoire de forêt. Il n’a jamais ménagé ses efforts pour privilégier les énergies vertes. C’est pourquoi, maintenant, il arrive à subvenir à ses besoins énergétiques à la hauteur de 95%. Comme si cela ne suffisait pas, il a déjà prévu de réduire drastiquement l’émission de gaz à effet de serre en 2050. De par ce plan, il entend utiliser l’électricité renouvelable comme moyen de fonctionnement de locomotion.

Cette politique éco responsable lui a valu une augmentation du nombre de touristes venus visiter le pays. Rien qu’en 2019, le nombre de touristes a atteint un chiffre record de trois millions. Dans sa démarche, le Costa Rica veut montrer au monde entier que l’écologie et l’économie peuvent faire bonne compagnie. Ce faisant, il espère séduire de nombreux pays et que ses gestes feront école.

Un tourisme écologique

En abandonnant le tourisme de masse, il s’est tourné vers le tourisme équitable. Pour booster cet esprit éco responsable, le gouvernement a créé le label CST. C’est un label réservé aux hôtels, aux restaurants et aux entreprises incités d’honorer l’engagement partagé entre tous les acteurs, y compris les touristes, à veiller sur les ressources naturelles. Bref, le pays a fait de l’écotourisme un des critères pouvant peser lourd dans la prise du choix d’une destination tout en espérant qu’un jour cette politique serait un tourisme de futur.