Les différents types de harcèlement dans le tourisme

Les hôtels n’arrêtent pas d’augmenter dans le monde, cela est fantastique, mais ce qui n’est pas correcte est de mettre les employés victimes de harcèlement sexuel.

Parlons de la violence dans un hôtel

C’est sûr quand on fait le bilan, des centaines de plaintes sont constatées à cause du comportement de ces touristes. Il est clair que mettre une place une mesure de sécurité pour les employés dans un hôtel serait plus correcte. L’Hôtel est sûrement les frais de retour de cette personne. On sent que le sujet commence à mettre sur le tapis beaucoup de victimes. La défense des hôtels est de mettre dans le mode confidentialité les mouvements qui se passent dans l’hôtel. Quand on établit un plan stratégique de lutte contre ce forcing sexuelle dans les hôtels, on sent que le combat est encore loin. En effet, il y a pas mal de chose que l’on peut faire dans une chambre d’hôtel et chaque action est très limitée. 

On défend les enfants harcelés

Le vrai problème est qu’un enfant de 15 ans ne sait pas s’engager à l’amour, mais au fond, le but est le sexe. Lorsqu’on voit un acte de violence, on a vraiment l’impression que la vie devient plus courte, mais pas comme on l’imaginait. Il est totalement ridicule d’infliger un jeune mineur de faire un acte sexuel, car de toutes les manières, on part demain, baiser un enfant est une grande victoire pour moi. Il est rare que les hommes réfléchissent à leurs actes, mais c’est sûr que le lendemain, on peut constater un enfant dont nous avons gâché son avenir en quelques secondes. Et puis de notre côté, totalement dévasté par l’action, il devient fou. La solution n’est peut-être pas si loin, car il est temps d’apprendre à nos enfants à parler et à mieux protéger son corps. On leur apprend à dire non, et on sera bien encadré dans ce sens-là. 

Le harcèlement dans les écoles

On se trompe si on croit qu’il n’y a que les enfants qui sont harcelées. Mais entre eux, ils se harcèlent également, et ce sont toujours les nouvelles qui prennent le coup dans cette histoire. Les grands à la maison sont un peu responsables du comportement des enfants dans la rue. Il y a vraiment des parents qui n’ont même pas le temps de discuter avec leurs enfants. Alors, quand on déménage dans un endroit quelconque, les enfants ont du mal à s’intégrer très vite à leur nouvelle vie, car ils sont perturbés par la situation. Il est temps de prendre au sérieux la surveillance des enfants et de l’éduquer à partager de l’amour, à se respecter, à ne pas exercer aucune violence envers les autres et à s’entraider en classe.

On est étranger et on est harcelé

Quand on fait des voyages, on a la chance de voir d’autres horizons et de découvrir un paysage différent à chaque fois, mais on est également la proie des gens natifs du pays. La sécurité est un élément important quand on voyage. Il faut toujours prendre quelques renseignements avant de plonger dans une région quelconque. Quand les gens découvrent que vous avez la peau différente, ils ont tendance à profiter de vous. Le prix des produits augmente aussi vite, et l’écart est vraiment différent. Le harcèlement part encore plus loin, car on ne les lâche pas quand ils arrivent et on se met à crier pour qu’ils puissent acheter les produits que l’on vent. On est tout le temps suivi par des personnes qui nous demandent juste de l’argent. On est même prêt à se battre quand le touriste achète un produit d’un autre vendeur. Et c’est vraiment du harcèlement, même si on sait qu’ils ont le droit de mendier. 

Un autre cas de figure de harcèlement est la manière de se comporter avec les étrangers. Tellement, il faut une certaine maturité dans la vie, car quand on prend le taxi, le prix est défini auparavant, durant le trajet, le prix augmente et on ose même ne pas rendre la monnaie des clients. Ce qui offre une mauvaise image dans le pays, parce que ce n’est pas possible de se faire harceler durant le voyage, et qui va compromettre le projet des clients. 

Il est important d’éduquer les gens à accueillir convenablement les touristes et à leur laisser dépenser leurs argents pour visiter le pays dans le bon sens du terme.